La microfinance et sa performance

La microfinance permet de lutter contre la pauvreté dans différents pays sous-développés. Elle est destinée à financer diverses activités génératrices de revenus des gens pauvres. La pérennité d’une microfinance varie selon sa performance sociale et financière. Cet article en donne quelques informations.

La performance sociale d’une IMF

La microfinance a pour mission de lutter contre la pauvreté. En analysant les résultats de ce rôle, on peut estimer ses performances sociales. Un micro crédit rapide s’évalue en adoptant deux approches d’appréciation complémentaires. La première concerne l’approche basée sur l’institution par la portée sociale. La deuxième est l’approche centrée sur les clients par l’analyse de l’impact.

Voici quelques informations sur l’approche de la portée sociale. Les IMF servent constamment ceux qui sont exclus des crédits bancaires en déployant des efforts. Ces institutions sélectionnent et surveillent les microprojets de leurs clients. Elles réduisent également les coûts de transactions et résolvent les problèmes socioéconomiques et culturels. Leur fonctionnement est centré sur les relations sociales et la proximité avec les bénéficiaires.

Pour cela, certaines institutions s’installent dans les zones rurales. Cela leur permet de contacter les clients et de les proposer des séances de formation. Les IMF répondent aux besoins des gens pauvres en leur accordant des crédits de petites sommes.

Concernant l’approche de l’analyse d’impact

On peut évaluer les performances sociales d’une IMF avec l’analyse d’impact sur les consommateurs. Pour connaître l’impact sur les bénéficiaires, il y a un certain nombre de paramètres à considérer. En effet, il faut déterminer combien rapporte un dollar prêté en revenu complémentaire pour le bénéficiaire. De ce fait, l’impact permet de savoir comment les services financiers influent sur la vie des pauvres. Il révèle les changements sur les bénéficiaires de l’action de la microfinance.

Ces modifications représentent la productivité sociale d’un investissement que procurent les bailleurs de fonds. Ces derniers se demandent si l’appui financier qu’ils octroient aux IMF atteint l’objectif. Pour évaluer l’impact des IMF sur les bénéficiaires, il faut aussi considérer l’amélioration des revenus. De plus, on doit prendre en compte l’amélioration de la consommation et des conditions de vie. Pour l’impact sur le revenu, le microcrédit doit augmenter et stabiliser les revenus du ménage.

Tout savoir sur la performance financière d’une IMF

Pour évaluer la performance financière d’une IMF, ses ressources doivent couvrir ses dépenses. Pour atteindre cet objectif, la microfinance peut choisir entre deux méthodes. La première est de limiter les charges, notamment les coûts de transaction. La deuxième façon consiste à augmenter le taux d’intérêt sur les crédits. Pour l’IMF, la réduction des coûts de transaction constitue un véritable défi.

Il s’agit d’un moyen efficace pour ériger des institutions viables, autosuffisantes et efficientes. Cela favorise l’extension des opérations financières. Pour diminuer au maximum ces coûts, on utilise généralement la technique de proximité. Par ailleurs, l’IMF peut améliorer sa performance financière en réalisant une marge financière. Les IMF peuvent financer leurs activités avec des fonds de dettes et des subventions.

Les fonds de dettes des IMF peuvent comporter des emprunts auprès des banques. Les subventions peuvent concerner les dons couvrant les frais de fonctionnement

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *