Les risques et les méthodes de prévention liées aux travaux de toiture

Les travaux de toitures entrepris par les charpentiers, les couvreurs et les zingueurs sont considérés comme des besognes à risque compromettant leurs santés, mais surtout leurs vies. C’est donc la raison pour laquelle ces types de travailleurs bénéficient d’une protection assez particulière en vue d’assurer leur survie et leur bien-être.

Quels sont les travaux à effectuer?

Comme ce qui a été stipulé sur le site habitat-toiture.be qui est une entreprise de toiture à Wavre, les travaux réalisés par les couvreurs et les zingueurs sont assez divers. À titre d’illustration, cette société met à la disposition de sa clientèle des experts pour la pose d’une nouvelle toiture ou d’un toit plat. Elle peut également proposer des services qui touchent l’isolation de la toiture en vue de donner une température ambiante à l’ensemble de l’habitat. En dehors de la toiture, cette société envoie aussi des spécialistes sur le terrain pour la pose de bardage ou de velux. Entre également dans leurs champs d’intervention la résolution des problèmes liés à la gouttière et les zingueries. Enfin la même entreprise effectue des réparations de cheminée sans compter les diverses rénovations à entreprendre, notamment celles de la toiture.

Quels sont les risques de travaux de toiture?

Bien que les besognes citées ci-dessus puissent vous sembler tout à fait anodines, il faut reconnaître que le travail d’un couvreur ou d’un zingueur reste très dangereux. Parmi les risques les plus alarmants, il y a la chute en hauteur. Ce sont des sources d’accident grave, voire même mortel, qui peuvent survenir en durant la réparation ou l’installation d’une nouvelle toiture étant donné que le travail s’effectue en hauteur en se déplaçant avec des échelles ou échafaudages. Cela peut donc engendrer une chute vers l’extérieur du bâtiment depuis la toiture ou de l’intérieur lors de la réparation de la panne faîtière. En dehors de la chute en hauteur, les risques liés à l’usage de certains produits chimiques ne sont pas à écarter. À titre d’exemple, il y a les produits antiparasites que les couvreurs ou charpentiers doivent poser lors de la rénovation ou l’installation d’une nouvelle toiture. Comme ces derniers contiennent des agents chimiques très toxiques, ils peuvent irriter les yeux, la gorge ou les organes respiratoires. Ensuite il y a les fibres et laines d’isolation qui sont souvent utilisées pour l’isolation de la toiture. Le simple fait de les inhaler peut compromettre le bon fonctionnement des voies respiratoires, voire même engendrer la rhinite.

Comment prévenir ces risques?

Selon l’adage mieux vaut prévenir que guérir ainsi il est important de bien s’équiper. C’est pour cette raison que le port de casque de chantier, de bottes de sécurité antidérapante, de lunettes de protection, de grenouillère et des gants adaptés à chaque usage sont obligatoires. De telles précautions touchent notamment la protection individuelle du travailleur. Par ailleurs, il est aussi indispensable de bien organiser le chantier notamment la dépose d’une plaque anti-ciment sur la toiture en vue d’éviter les risques de glissade. Enfin, il relève de la compétence de l’employeur de faire une mise au point sur le bon fonctionnement des échelles et des échafaudages de façon à optimiser la sécurité des travailleurs.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *