La laine de verre pour une isolation des tuiles en ardoise

Généralement utilisée en sous-toiture, la laine de verre d’avère être une isolation idéale pour une toiture avec des revêtements tuiles en ardoises. Pourquoi ?

La laine de verre en quelques mots

Ce matériau isolant présenté sous forme de matelas plus ou moins souple est fabriqué avec des produits naturels, notamment le sable et le verre recyclé ou calcin. Concernant sa fabrication, ces matières premières sont pesées et mélangées pour former la composition verrière. Viennent ensuite la fusion en four puis le fibrage permettant d’enchevêtrer les fibres et de créer le matelas de laine de verre. Celui-ci est enfin conditionné sous forme de rouleaux, de panneaux et de flocons. Le choix de ces conditionnements peut se faire selon l’application visée et les conditions d’isolation, entre autres, l’accessibilité et la configuration de l’habitation. Il se fait aussi selon les objectifs de performances d’isolation.

Performance thermique de la laine de verre

Grâce à ses performances thermiques variables, la laine de verre procure une isolation efficace pour les tuiles en ardoise. Elle permet de lutter contre le froid en hiver et la chaleur en été. Cela explique le fait qu’elle est la plus utilisée partout dans le monde. En effet, sa conductivité thermique varie de 0.030W/(m.k.) à 0.040W/(m.k). Ainsi, qu’avec une même épaisseur en monocouche, les résistances thermiques courantes peuvent être différentes. La structure élastique de ce matériau permet aussi de lutter contre les nuisances sonores dans l’habitat. Avec sa structure poreuse et élastique, elle absorbe parfaitement des bruits aériens et des bruits de chocs.

Fonctionnement de l’isolation en laine de verre

Pour assurer l’isolation thermique et l’isolation phonique de la demeure, la laine en verre posé en sous-toiture emprisonne l’air de façon immobile par des fibres enchevêtrées. En plus de cela, il faut savoir que ce matériau est non hydrophile. Il n’absorbe pas d’humidité. En cas de dégradation inaperçue des tuiles en ardoise, le propriétaire de la demeure peut alors s’assurer qu’elle restera durablement étanche. En effet, la laine de verre peut sécher naturellement tout en conservant des propriétés en tant qu’isolation thermique et acoustique. Elle peut également retrouver son épaisseur.

Un matériau incombustible par nature

Fabriquées à partir de matériaux incombustibles par nature, les laines minérales sont passives et performantes face à un incendie. En effet, elles n’alimentent pas le feu et ne propagent pas non plus les flammes. À titre d’information, les performances de réaction au feu des produits d’isolation en laine de verre sont classées au niveau européen par le classement Euroclasse qui attribue des notes de A1 à F. Ce classement est caractérisé par le surfaçage de la laine de verre. Celle-ci peut être non surfacée, surfacée avec un voile de verre ou aluminium ou surfacée avec du papier kraft. En outre, pour bien choisir le matériau le plus résistant, on peut se faire aider par une entreprise de toiture et couvreur Braban Wallon.

Durée de vie d’une laine de verre

La durabilité d’une laine de verre dépend amplement des conditions extérieures. Toutefois, elle atteint généralement plusieurs dizaines d’années. Par contre, si la mise en œuvre sous la toiture suit les règles de l’art et que le choix s’est bien fait selon l’application visée, ce matériau ne se tasse pas. Il conserve aussi son épaisseur et préserve les performances d’isolation.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *